serpent  
LE SERPENT
 
CEREBRAL ET JALOUX
 
 
Le serpent a mauvaise réputation dans les pays chrétiens.
Dans les pays asiatiques il est fort considéré et souvent vénéré pour sa sagesse, sa sagacité.
L'homme serpent est sentimental et agréable. Il a de l'humour.
La femme est belle et réussit souvent par sa beauté.
Au Japon, quand on veut faire un compliment à une femme et rendre hommage
à sa beauté, on a coutume de lui dire : "Ma chère, vous êtes un vrai serpent !".
 
Le serpent est peu bavard. Il réfléchit beaucoup et profondément.
C'est un intellectuel, un cérébral, un philosophe, un sage. Il a une intuition remarquable.
Cultivée, cette intuition peut devenir de la voyance. Aussi fait-il souvent confiance à ses
impressions, ses sensations, ses sympathies et tient-il peu compte des faits, de ses
expériences et de celles des autres, des jugements et des conseils. Déterminé,
il déteste échouer et, bien que calme de nature, il prend très rapidement ses décisions.
 
Le serpent n'est pas prêteur et, cependant, il lui arrive de ressentir de la sympathie pour
les autres au point de les aider. Il paiera rarement en espèces sonnantes et trébuchantes,
mais souvent de sa personne.
Hélas ! il tombera presque toujours dans l'excès : sa bonne volonté risque de devenir envahissante.
En effet, il a tendance à exagérer et, s'il a rendu un service à quelqu'un,
il deviendra possessif et plus encombrant qu'utile.
 
Son instinct le poussera à s'enrouler autour de son obligé jusqu'à l'immobiliser
ou même l'étouffer. En amour, s'il choisit un partenaire, il sera exclusif et jaloux,
même s'il ne l'aime plus. De toute façon, il s'enroulera autour de son conjoint, ne lui
laissant plus aucune liberté de mouvement et, souvent, par simple caprice.
 
Car notre jaloux est un "coureur". L'homme serpent surtout. Cet homme plaira aux
femmes. Homme ou femme, le serpent aura tendance aux affections extra-conjugales
qui compliqueront sa vie. Il serait bien avisé de lutter contre cette tendance et,
s'il pouvait consacrer son affection à sa famille, sa vie y gagnerait en harmonie et en sérénité.
Le serpent aura souvent une nombreuse famille, ce qui sera une façon d'immobiliser son partenaire.
 
Le serpent et les autres
 
Il sera heureux avec le buffle qui se laissera volontiers envahir par une nombreuse
famille à condition d'en rester le chef - rôle que le serpent lui concédera volontiers.
La lutte du serpent contre le coq, s'ils sont mariés, alliés ou associés, sera favorable
à la correction de leurs défauts mutuels. Mais pitié pour le cochon s'il tombe sur un
serpent ! Il se laissera enchaîner, immobiliser, envahir et le serpent se vautrera dans
ses travers, sûr de l'impunité. Pas de tigre dans la vie du serpent. Le tigre le détruirait.
 
Les serpents célèbres
 
Copernic, Darwin, Montaigne, Montesquieu, Calvin, Gandhi, Mao Tsé-toung,
Flaubert, Gide, Edgar Poe, la reine Astrid, Grace Kelly, Jacqueline Kennedy,
la reine Farah Diba, la Montespan, saint Vincent de Paul, Jean XXIII, Picasso, Nasser.
 
 
 
CHOISIR UNE NOUVELLE DATE
 
RETOUR INDEX
 
 
 
© Les cré@tions d'Ariane - 2018